Justice League of Dofus Index du Forum

Justice League of Dofus
Forum des justiciers de Djaul

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La vie du petit folichon

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Justice League of Dofus Index du Forum -> Archivage -> Archives Justiceleague -> Role Play
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
folra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 07/11/2007 20:29:21    Sujet du message: La vie du petit folichon Répondre en citant

Au beau milieu des immenses plaines de Cania, dans les champs de blé, de seigle et de malt, se dresse un petit hameau. Les paysans vaquent a leur besogne quotidienne pour nourir le village. Comme tous les 11 du moi, un gigantesque marché s'étalait le long des petites ruelles et plus encore. Les femmes discutaient sur la place du village, les autres hommes à la taverne. Sur le chemin, un homme se tient droit, la regard vers la plaine, son arc dans le dos. Puis il aperçu un petit garçon qui devala la colline et qui courut vers lui, son fils, son ptit Folra. Il fera un grand archer, il le savait, il sera un bon cra. Déjà à son age il tirait bien a l'arc, son père en était fière. Le petit garçon arriva a sa hauteur, haletant. Deja il ressemblait beaucoup à son père, les cheveux d'un rouge vif propre à leur famille. Il dit, à bout de souffle :

- Papa ! Papa ! Y a un troupeau de bouftou la bas ! On va chassé ? Hein tu m'emene chasser ? S'il te plait !

Il lui sourit :


- Oui allons à la chasse au bouftou !

Et il partirent en rigolant, le père racontant une ancienne chasse ou ils avaient rencontré un bouftou royal.
*

- Un bouftou royal ?

- Oui un bouftou royal , c'est énorme, et surtout il ne faut pas s'en approcher, c'est très dangereux!

- Et vous l'avez tué?

- Il est parti avant, voyant qu'il n'avait aucune chance, on a eu chaud !


Ils arrivèrent enfin dans un petit paturage ou une dixaine de bouftou de restauraient.

- Chut !

Le petit acquessa, l'homme banda son arc, la flèche decrivit une courbe parfaite et alla se planter au milieu de la laine abondante de cette boulle blanche.
Le bouftou tomba raide, les autrs dans la panique galopèrent et s'enfuirent parmis les herbes hautes. Les deux cras s'approchèrent tranquilement, le père de Folra se pencha sur le corps, mais, tout un coup, un bruit horrible retentit. Un bouftou royal apparu, chargeant. Folra n'avais jamais vu ça, c'était immense, une grosse boule de fourure, avec deux enormes cornes et une couronne sur la tête. Il fonça faire eux, enragé...


( la suite une autre fois... palpitant non?)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/11/2007 20:29:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Superiopette
Amis de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2007
Messages: 1 415

MessagePosté le: 08/11/2007 00:41:12    Sujet du message: La vie du petit folichon Répondre en citant

vi Surprised

Un nouveau RPeur Very Happy


allez depeche pour la suite x)
_________________
Revenir en haut
folra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 11/11/2007 19:51:58    Sujet du message: La vie du petit folichon Répondre en citant

Une goutte de sueur perla le long du front du jeune cra. Il vit la bète percuter son père qui n'avait pas eu le temps de réagir à son aproche. Son corps alla rouler au loin par la violence du choc. Le Bouftou royal s'approcha du corps inerte de l'homme, les babine retroussées. Folra s'était approché, son regard de braise était posé sur l'assassin de son père. Il ramassa le grand arc, banda une flèche et tira, sa colère et sa terreur s'emblèrent entrer dans la flèche. Un long trait noir partit de l'arc quand il lacha la corde. Quand le trait meutrié toucha la bète, Une bulle noire l'entoura et explosa, faisant trembler le sol, Folra tomba à la renverse, et se cogna la tête dans une pierre et s'évanouie. Quand il rouvrit les yeux, une violente douleur a la tête le prit. Du sang coagulait sur son front. Il regarda autour de lui, il ne restait du bouftou royal que quelques bouts de laine et de cuir, il avait littéralement explosé.

Mais quand son regard se posa sur un corps étendu, son coeur se serra, son père... Il courut et tomba à genoux en larmes. Pourquoi était-il mort? Son père l'avait quitté à jamais... Il pleura pendant longtemps, il ne pris conscience des heures passé que quand une main se posa sur son épaule. Un villageois, le regard horrifié posé sur le corp de son père. Il serra l'épaule de Folra et dit d'une voix tremblante :


- Tu ferais mieux de rentrer Fol, ta mère s'inquiete.

Un sanglot agita le corps du jeune garçon. Il n'avait pas la force de bouger il voulait mourir, rejoindre son père la haut... Il s'entit qu'on le soulevait, il se blottit sur lui même, son corps forment une boule. Il dut s'endormir car il ne garda aucun souvenir de la suite des évènements. Il se réveilla dans un lit bien douillé, chez lui. Sa mère était à côté de lui, elle avait les yeux humide d'avoir pleuré.

- Oh mon petit Folra... j'étais si inquiete...

- Papa...


Les larmes montèrent aux yeux de sa mère

- Ton père... ton père ne reviendra jamais.

Puis à ce moment là il sut, il sut qu'il devait vivre, vivre t devenir un grand cra comme l'aurait voulu son père, vivre et proteger sa mère, vivre pour la vengeance. Trop de monstres parcouraient ses terres, trop de gens meurent par leur faute...

- Maman, je pars.

- Quoi ? Mais ne dis pas de bétises, ça doit être le choc, tout va bien se passer.

- Non maman, je sais ce que j'ai à faire, je pars pour Amakna, là-ba j'ai entendu dire qu'ils y avait beaucoup d'aventurier qui partaient à la conquete de ses terres, je veux en faire partie!

- C'est surement ce qui devait arriver, ton père le disait, un jour il partira, tu n'y pourras rien...

- Ouis maman et se jour est arrivé, je ne passerais pas ma vie a labourer des champs, je veux parcourir ce monde et defendre la justice, pour mon père, je serai un grand cra.

- Cra? hum oui tu le seras, allé mon fils lève toi je vais preparer le petit déjeuner.


Et il se leva s'habilla enfila l'arc de son père sur ces épaules, plus jamais il ne s'en séparerait, plus jamais... Il quitta la pièce pour la derniere fois, ici débute mon voyage, j'espère qu'il vous plaira...

(la suite mercredi Rolling Eyes )
Revenir en haut
folra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 12/11/2007 21:09:23    Sujet du message: La vie du petit folichon Répondre en citant

Le vent soufflait fort cette nuit là, les arbres bougeaient violement. Personne ne trainaient dehors par un temps pareil, une cape trainait sur le sol cayouteux, ondulant au rythme des bourrasques. L'individu marchait d'un pas assuré, un grand capuchon recouvrant sa tête, un grand arc sur son dos. Cela fesait une semaine qu'il marchait résolu, le regard dure. Il s'était habitué au temps changeant et à la forêt dense entre les immenses rochers de ces vastes plaines. Il arriva au bord d'un lac, on n'aperçevait pas son visage sous cet ample capuche. Il s'arreta au bord de l'eau s'accroupi pour boire un peu et regarda autour de lui méfiant. De nombreux monstres avaient croisé son chemin, aucun n'avaient réussi à l'approcher, il commençait a métriser son arc comme un chef, sa flèche se pliait à sa volonté et il ne maquait pas sa cible. Il fit le tour du Lac et aperçu une avancé vers la centre de l'eau, dans la brume. Curieux il s'avança, tirant une dague qu'il avait pris avant d'entreprendre son périlleux voyage. Il avança doucement et bientot il aperçu une petite batisse qui se dressait sur pilotis au mileu de l'étendu noire et calme. On pouvait voire une lumière a travers une petite fenêtre. Cette maison était habitée, il se détendit un peu, parocha et frappa à une petite porte en chène.

Bientot il entendit des pas trainants, s'approché de la porte qui s'ouvrit dans un grincement. Un vieille homme fit son aparition, il était très petit, recourbé sur une canne qui l'aidait visiblement à marcher.


- Qui va la?

Folra s'avança et retira sa capuche

- Bonjour noble vieille homme, je chere le gîte pour une nuit, je ne prend pas beaucoup de place et reprtirais demain a l'aube.

- Tu es bien jeune pour voyager...mais bon entre tu es le bienvenue dans ma maison. C'est pas très jolie mais c'est mon chez moi.


La seule piece qui s'étendait devant ses yeux était presque dans la pénombre, éclairée par une petit lampe sur un meuble a côté d'un grand fauteuil où de nombreux manuscrits gisaient ça et la. Une petite cuisine et un lit au fond composaient le reste de l'endroit.

- Vous êtes un écrivain ?

- Non, pas vraiment, je m'interesse a beaucoup de choses, et j'adors lire!

- Savez vous ce qu'est exactement un... cra?


L'homme sursauta, il le regarda de haut en bas, vit l'arc sur son épaules et son regard froid.

- Humm... approche mon garçon, j'ai beaucoup de chose à t'apprendre.

- Poses toi là, il montra un petit tabouret. Le jeune garçon s'y assit et se détendit, renguénant la lame qu'il gardait sous sa cape et retirant celle-ci. L'homme alla vers la petite cuisine et revint quelques minutes plus tard avec deux tasse de tisane. Il s'assit sur son grand fauteuil et regarda Folra droit dans les yeux.

- Alors mon garçon, d'où viens tu.

- Cela n'a aucune importance, pouvez vous me renseigner sur les cras?

- Voyons je disait ça par simple curiosité, je peux te renseigner mais il va falloir que tu coopère un peu.


Folra baissa les yeux vers sa tasse, le liquide clair ondulait tranquilement...il bu et commença son récit, son village, ses parents, son père...un cra...il raconta l'attaque du bouftou royal, comment il avait tué son père et comment lui l'avait "explosé" a son tour. Le veille homme le regarda atentivement. A la fin de son récit Folra releva la tête, et ouvrit de grands yeux, derrière le siège sur le mur, était accroché un arc ancien d'une très bonne qualité. Folra se leva d'un bond.

- Vous êtes un cra! dit il le doigt pointé sur l'arc. Je ne suis pas tout seul! Il en existe d'autre? Ou sont ils?

- Calme toi mon garçon, je suis un cra en effet... il fut un temps ou je me battais sous la banière de notre déesse.

- Notre Déesse?

- Ecoute mon petit. Il existe douze dieux, douze antité qui a leur disciple offrent des pouvoirs très puissants. Tu fais parti de ces disciples comme moi et comme ton père; Il éxiste douze classe différentes : les iops, les plus vaillant et les plus fort mais surement les plus bêtes (hein shaeb Okay ) ; les éniripsias, leurs soins sont inégalables dans ce bas monde ; les énutrof, classe du troisième age en grande partie, les meilleurs chercheurs d'or que tu puissent reontrer ; les écaflip, maitres des jeux de cartes et très malins ; les sacrieur, leur force est decuplable et aprécit de se faire frapper (kyo Wink ) ; les fécas, les plus résistants avec leur puissantes armures ; les srams, les plus sournois, les plus passe-partout ; les pandawas, nouvelement arrivé sur ce monde, surement les plus grand buveur de bière de tous les temps ; les sadidas, forcent de la nature, les arbres sont leur éléments et l'art des vaudous leur est propre ; les xélors, maitre du temps, si t'on horlage est déréglée, va voir un xélor ; les osamodas appelé aussi les invocateurs, ils peuvent faire aparraitre des monstres que tu n'imagines que en rèves ; et enfin nous les cras, les plus subtiles, les plus malins, la distance est notre ami mais gars a ceux qui s'approchent trop car nos dagues son accérés.


Folra écouté, captivé, il était donc un cra, il avait des pouvoirs! Il n'aurait jamais imaginé ça dans sa vie !

- Petit j'ai une question, comment s'appelle ton père.

Il sursauta, sorti de sa rèverie

- Euh, mon père? Aldarald pourquoi?

- Aldarald ! Humm, ça explique pourquoi tu n'étais pas au courant

- De quoi?

- Mon garçon ton père, était un chef de guerre bontarien combattant sous la banière de notre Déesse, l'un des meilleur tireur en son temps.

- Quoi! Mais pourquoi il me l'a jamais dit?

- Les temps se fesaient durs, les forces démoniaques harcelaient les portes de la cité angelesque. C'était la guerre! Ton père a protégé sa famille et vous a rejoind après les temps périlleux, abandonnant son titre pour s'occupé de vous, pour vous tenir a l'écart de toute cette cruauté toi et ta mère.


Folra resta muet, un colère puérile montait en lui, reprochant a son père de lui avoir caché ça!

- Mais il est mort, un chef de guerre ne peut pas mourir.

- Les plaines de Cania étaient paisiblent mais depuis que les force démoniaques prennent du pouvoir, les monstres reviennent et aujourd'hui ils peuplent toutes nos terres. Certains d'entre nous ont pactisé avec le démon, choisi son camp et obligatoire a présent, Bonta ou Brakmar, un choix qui peut celer une destinée. Ton père ne s'attendait pas a voir des monstres autres que de simples bouftous dans ton petit village, meme le meilleur guerrier ne peut rien sir un bouftou royal le charge.


Folra ruminait, trop de choses à la fois, il avait du mal a assimilé, il était le fils d'un grand guerrier qui avait juré de défendre le bien, il était un cra, un disciple d'un Déesse qu'il ne conaissait meme pas et sans parler de ses pouvoirs...

- C'est donc ça l'explosion du bouftou royal? De la magie?

- Exactement, plus tu t'endurcira, plus tes sorts seront puissant et tu asquiereras de nouvelles capacité d'autant plus interessante. Mais sur ce va te coucher, tu est éreinté, va dans mon lit, et repose toi, demain tu as une longue route à faire pour atteindre Amakna....


Et il s'allongea, le sommeil vint tout de suite. Le vieille homme regardait le petit garçon roulé en boule dans les draps. Un jeune cra, rares sont les jeunes recrues aussi perspicace, beaucoup de mal l'attend, une quete longue et fatiguante qui attend tout les jeunes aventuriers, trop de monstres ont fait leur aparition il est temps que les disciples se liguent et partent débarassent ces terre de cette vermine...

(plus tot que prevu, la suite rapidemant promis, fol un ptit héro? pourquoi pas Wink )
Revenir en haut
-Green-Arrow-
Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2007
Messages: 5 185
Localisation: Escautpont (59)

MessagePosté le: 12/11/2007 21:32:18    Sujet du message: La vie du petit folichon Répondre en citant

/HRP

Fol, g plaisir a lire ta petite aventure

J'attends la suite Smile)

/HRP
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
folra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 13/11/2007 21:24:00    Sujet du message: La vie du petit folichon Répondre en citant

Le vieille homme regardait encore la masse de nuages où quelques minutes plus tot la cape du jeune homme avait disparue. Voila un très bonne chose, il était fiere de ce gamin, faire un si long voyage pour un père qu'il ne connaissait pas, il avait l'honneur des cras, la famille avant tout, le maitre mot de son rang. Il ferais un excellent cra, on avait dut lui dire plusieurs fois déjà, mais voir qu'a son age il avait déjà utilisé la magie avec une puissance dévastatrice lui annoncait un grand avenir. Il recula, jétant un dernier coup d'oeil vers la brume puis ferma la porte derrière lui dans ce petit grincement.

En fin de matinée, Folra arrivé en haut d'une colline et ouvrir de grand yeux, une ville fortifiée s'étendait devant lui, Astrub lui avait dit le vieux, ville des aventuriers. Un sourire étira ses lèvres, il y était enfin il allait devenir ce qu'il aurait du être comme le voulait son père ! Il dévala la colline presque en courant et se dirigea d'un pas pressé vers les grandes portes. Une foule de gens convergeaent vers une entrée qui paraissait bien petite par rapport à la masse. Folra suivit le mouvement et pénétra dans une grande rue pavée. D'immenses maisons s'élevaient de chaque côté, des arbres, et meme un petit lac. Partout, des vendeurs fesaient leur commerce. "Il sont frais mes poissons !" ou mème "Ici les meilleurs céréales de tout Amakna!" Un brouahaha enplissait la zone, Folra était émerveillé, son petit village paraissait bien pitoresque a côté. A chaque coin de rue il y avait de magnifiques statues. Suremen les deixu pensa-t-il. Il regardait les gens, habillés de façon très différentes, certains avec la mode chinoise, d'autre preferaient les fourures, une diversité de styles que Folra contemplait avec admiration. La statue de la Déesse cra lui avait dit le vieux, là-bas on te formera...

Il traversait le dédale des rue de tailles diverses, parfois de grandes avenue et d'autre fois de minuscules ruelles. Il s'approcha d'un garde.


- Escusez moi? Ou puis-je trouver la statue de la Déesse cra?

- Elle est pas assez grande pour toi? Regarde derrière toi.


Il se retourna, elle se dressai la, éblouissante, une femme, une très belle femme, qui portait un grand arc. Il s'aproccha le plus vite que lui permettaient ses petites jambes. Arrivait au pieds de la statue, un homme attendait, adossé à la statue. Il avait les cheveux blanc sous son chapeau chinois. Une grande cape blanche lui couvrait les épaules et le dos. Il avait des vêtements rouges et blanc et un arc dans le dos. Quand Folra s'approcha de la statue il relava la tête et regarda le petit d'un oeil scrutateur.

- Hum, si jeune, il me l'avais dit mais quand meme faut pas exagerer. Petit? Approche.

- Oui monsieur?

- Sip, maintenant tu m'appelleras Sip,j'ai reçu une lettre de mon vieux mentor comme quoi un gamin voulait apprendre notr art.

- Co....comment? C'est vous qui allez m'apprendre tout ça?

- Ouai ! Ca te pose un problème?

- Euh non mais je... enfin bon qu'est ce qu'on va faire?

- Hep hep hep du calme, premiere règle, c'est moi qui commande, si tu veux devenir un vrai cra va falloir m'écouter. Aussi il faut que tu sois pret

- Pret?

- Ouais, ta formaion elle se fera pas en un jour, sept ans! Sept ans a decouvrir notre art et a le maitriser, t'as interet à t'accrocher. Si tu veux retourner chez toi c'est le moment, tes parents vont pas te vir pendant longtemps.

- Ma mère sait que je ne reviendrais pas...


Il parrut songeur tout à coup

- Hummm ce ton... ça me rappelle un gars, un général, il a déserté après la guerre, tu serais pas son fils?

- Je suis le fils d'un homme très bien qui a défendu son pays et qui a proteger sa famille!

- Oui, je sais... J'étais son mellieur ami...

- Quoi ? Vous avez connu mon père?

- Oh oui plus que bien ! Mais aujourd'hui il ne reste que toi et moi petit, ton père m'a dit un jour, si je meurt t'as interet de protéger mon fils comme si c'était le tiens! Je le ferais Aldarald, je ferais de ton fils un guerrier comme toi...
il parrut absent.

- Bon on va où?

Il sursauta : - Ah, euh.. prend tes affaires et suis moi

J'ai passé sept ans avec Sip dans la fôret, nous avons parcourus ses terres ensemble, bientot l'âge n'existait plus entre nous, on était deux vieux copains qui riolaient au coin du feu, sept années magnifiques, pleines de souvenirs et de gaité, puis ma formation fu fini et ensemble, nous partime pour la quete de tous, affronter les plus grands monstres de ce bas-monde....
Revenir en haut
medjaiking


Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2007
Messages: 425

MessagePosté le: 15/11/2007 15:49:24    Sujet du message: La vie du petit folichon Répondre en citant

C'est cool cette idée de faire sa petite histoire perso. Les gens qui s'interessent un peu au RP devraient chacun en faire une histoire de redynamiser cette partie du forum delaissée depuis un certain temps.
_________________
Le bruit du fouet resonnant dans la vallée annonce l'arrivée du Seigneur et Maitre Gardien des Terres Dragoeufs.
Revenir en haut
sipvzduchu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 15/11/2007 20:43:04    Sujet du message: La vie du petit folichon Répondre en citant

Merci Fol pour me donner un rol si important dans ta formation de guerrier^^
Revenir en haut
folra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 15/11/2007 21:10:31    Sujet du message: La vie du petit folichon Répondre en citant

Il fesait nuit noire, les arbres emplossaient la vue, impossants. Des hommes se déplacaient parmis eux, comme des ombres, leur traque était commencée. Silencieux et precis, ils avançaient a une vitesse inimaginable, s'autant parfois dans les arbres et retombant souplement, sans meme efleurer une brindille. Cela fesait longtemps qu'ils parcouraient cette fôret, ils conaissaient chaque recoin par coeur et la chasse au troll était une de leur passion favorite. La bête, détestant la pénombre courait parmis les pins. Elle était très facile a suivre car elle laissait une avenue d'arbre tombés, de feuilles bougées, dérière elle. Folra savait qu'ils l'aurait vite, au prochain tournant, la bête était piégée. Il fit un signe imperceptible à Sip qui changea legèrement sa trajectoire pour coupé la route au troll? Et e effet la bête s'arreta net en voyant surgir un homme encapuchoné devant elle, en se retournant elle vit qu'elle était encerclé. Dans un élan de rage elle chargea mais Fol vu plus rapide, une détonation de rentit, la flèche parti, plus rapide qu'un éclair, et alla se ficher dans les jambe du monstre le fesant tomber. Les deux cras étaient inaccesible et criblaient le trool de flèches. Quand il eu rendu son dernier suoupir. Folra s'approcha, releva son capuchon et s'acroupit pour fouiller la masse de fourures. C'était leur trian train quotidien, le matin il suivait la piste d'un groupe de trolls et en tuait un le soir même, pofinant leur technique, à chaque fois plus meutrière. Sip s'approcha en souriant :

- On a encore fait du bon boulot.

- Ouaip, on commence bien les connaitre ces betioles.

- Ui, mais je crois que nous en avons fini avec eux

- Quoi?

- Cela fait maintenant quelques jours que je me dis que ta formation est finie.


Sa formation, il avait presque oublié sa formation, pourquoi ils fesaient tout ça, il était tellement bien dans cette forêt, lui est Sip, entre amis.

- Mais ça veut dire quoi?

- Ca veut dire qu'on va renter à Amakna et que tu vas reprendre la route....
il prit un air triste, comme si il retenait ses larmes.

- Mais et toi?

- Je sais pas, je vais continuer ma vie.

- Jamais je te laisserais! Tu m'entend, jamais on partira chacun de notre côté!


Il se retourna et parti d'un pas furieux dans la nuit.

- Il retrouva Sip au coin du feu de leur campement.

- J'ai une quète a accomplir, j'attendait d'être un cra, un vrai cra pour la faire.

- Laquelle ?

- On a un devoir, nous les aventuriers, on doit sauver ce monde de tout ces monstres. Débarasser ses terres de cette vermine. On doit allé se battre Sip, se battre pour notre pays.

- Mais on ne sait même pas ou aller!

- On trouvera bien, à Amakna, il doit bien y avoir des gars pour nous infomer!

- Oui surement

- Et on ira ensemble, on fera cette quête, pour mon père!

- Oui tu as raison, on part demain...


Le lendemain, deux silhouettes se dessinaient a l'horizon, ayant prit la route d'Amakna, leur capes se balançant au rythme du vent...
Revenir en haut
Guardian
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 18/11/2007 14:54:07    Sujet du message: La vie du petit folichon Répondre en citant

wow, trop fort le rp ! Smile
Revenir en haut
neo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/11/2007 11:06:24    Sujet du message: La vie du petit folichon Répondre en citant

j'ai adooooooré mais il y a une chose, dans la troisième parti il y a un problème quand tu as raconté les classes tu as mis les osas en derniers!!! malheur!!! ^^
Revenir en haut
folra
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 22/11/2007 22:23:31    Sujet du message: La vie du petit folichon Répondre en citant

L'hiver commençais à pointer le bout de son nez quand il trvaersèrent d'immenses marécages. Se fondant dans les ombres, enmitouflés dans leur cape, il traversèrent les lieux non sans difficultés. De nombreux crocodiles les attaquèrent et parfois des bêtes plus grosse mais ils les tuaient assez simplement. Folra avait très froid sous son capuchon resséré contre son visage. Toujours son arc sur les épaules pret a servir a tout moment. A force de marcher, il était plus endurant mais la fatigue le submergait.

- On ne peux pas faire un camp ici c'est trop dangereux, on ne s'arrete pas ! avait dit sip en le relevant lorsqu'il s'affala sur une souche morte.

Après deuxjours et une nuit de marche intensive, ils débouchèrent sur une grande forêt. Des arbres de toutes sortes s'étendaient devant eux. Chène, érable, frènes, un grand varité de bout de bois. A gauche on aperçvait une petite ouverture dans une

- Va visiter un peu je vais nous couper du bois pour le feu! grotte.


Folra s'avança vers le trou, et y penetra. Quand il fut a l'interieur, il ouvrit de grand yeux. Enormement de pierre précieuses s'étalaient sur les murs donnant a la salle une luminosité sans pareil. Il ressorti en courant et trouva sip, la sueur au front en train de manier la hache.

- Sip! y a pleins de pierres précieuses là ba!

- Hum ? Ah oui c'est une mine, y en a plein dans le secteur.

- Mais toutes ces pierres doivent couter chere non?

- Pas tant que ça, c'est très courant, les mineurs en on des miliers mais ça sert pour faire les equipements.


Folra, croyant avoir trouvé une mine d'or, était un peu déçu, il n'était pas habitué a cet environnement... Un bruit retentit derière lui. Il avait déja levé son arc quans le sanglier déboula du fouret. Cela ne dura qu'une seconde et la bète fut étendu sur le sol.

- C'est dangereux pas ici ! s'étonna fol

- Oui assez, et encore parfois y en a plusieurs, fait attention.

Ils entendirent des bruit de feuilles qui craquent. Sip lacha sa hache et attrapa son arc. Un petit homme sorti des bois et s'immobilisa, il avait deux flèches pointées sur lui. C'était un homme bizarre, il portait un chapeau , son corps était recouvert de bandelettes et un arteau presque aussi grand que lui reposait sur ces épaules.

- Qui êtes vous? demanda sip

- Euh.... Je pensais qu'on pouvais se promener tranquilement dans la forêt d'amakna.

- Oui, escusez nous on est un peu tendu c'est dernier temps avec cette traversée des marécages.

- Je comprends,les crocodiles ne sont pas très sociables, bonjour a vous, je m'appelle Xallandre, xélor.

- Enchanté. Que faites vous par ici?

- Bah en fait je recherche un groupe d'aventuriers pour faire la quète ultime. Mais bon avec tous ces monstres, les gens restent chez eux et les classes se cachent dans les montagnes.


- On va faire la quète aussi! Mais on ne sait pas du tout où aller...

- Je vais vous montrer, on y va ensemble? On ne sera jamais de trop pour tuer ces betes immondes!

- Allons y mais d'abord, preparons le camp, la nuit tombe et je veux qu'on ai un bon feu pour nous réchauffe,
dit sip

Ils discutèrent un long moment près du feu, parlant de leur vie, de leur aventure personnel et de la quète qui le attendait. La peur était dans ls trois coeur, partir vers l'inconnu n'est jamais plaisant, mais leur destin est désormait lié, et la vie leur reserve encore des surprises...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 11/12/2016 07:59:51    Sujet du message: La vie du petit folichon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Justice League of Dofus Index du Forum -> Archivage -> Archives Justiceleague -> Role Play Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com